(VIDEOS) Les prédictions d'Alois Irlmaier le célèbre voyant allemand

nanounanou Par Le 26/10/2022 0

 

Ce célèbre voyant des années 50 avait prédit l'invasion russe... Et le  reste de sa prophétie fait froid dans le dos

 

 

Fils de paysans, il est enrôlé en 1914 comme simple soldat pendant la Première Guerre mondiale. Blessé aux poumons en 1915, il passe plusieurs semaines dans un hôpital de campagne puis, à cause de ses blessures, il est rendu à la vie civile et retourne chez ses parents en 1916. En 1920, il épouse Maria Schießlinger et élève quatre enfants, dont un fils adoptif. L'année de son mariage, il reprend la ferme paternelle. En 1926, sa ferme est entièrement détruite dans un incendie criminel. Irlmaier disait savoir qui était l'incendiaire mais il ne pouvait en apporter la preuve. Il tente de reconstruire la ferme, mais en raison de grandes difficultés financières et de la crise économique en Allemagne, il doit y renoncer. Il déménage avec sa famille à Freilassing, près de la frontière autrichienne, en 1928, où il s'établit comme constructeur indépendant de puits et comme sourcier (un don acquis dans son enfance).

La même année, il aurait fait l’expérience de ses premières « visions » (Il voyait des images à la manière d'un film). Beaucoup de ses prédictions n'étaient destinées qu'aux habitants locaux et relevaient de la vie quotidienne : « Le veau que l'on t'a volé se trouve dans la ferme du voisin », « Votre père va mourir très prochainement », etc. Mais à partir de 1939, la nouvelle de ses dons s'est répandue dans les régions plus éloignées ; des journaux lui consacrent des articles, il reçoit de nombreuses lettres, et de plus en plus de visiteurs viennent lui demander conseils et informations. Il les reçoit gratuitement, le week-end, dans une petite cabane qu'il a dû construire car ils sont nombreux à faire la queue sur sa propriété. L'affluence sera telle que les années précédant sa mort, fatigué et lassé de son don, il fait apposer un écriteau devant sa maison indiquant : Je ne peux parler que de questions relatives à la recherche d'un puits 1. Il disait que son don n’était pas enviable car ses visions lui montraient principalement des choses négatives et dramatiques.

Il a eu plusieurs condamnations pour dettes et impayés. En 1947, un pasteur, Markus Westenthaner, voyant la longue file de visiteurs faisant la queue devant la maison d'Irlmaier, l'accuse devant le tribunal d'instance de fraude et d'exercice illégal de la clairvoyance à des fins lucratives. Irlmaier est acquitté des deux chefs d'inculpation après audition de témoins et à la suite d'une démonstration en direct de ses capacités de voyance, notamment sur la personne du juge (plus précisément, de l'épouse de celui-ci)2. Dans l'exposé des motifs du jugement, il a été déclaré : « Les témoins interrogés… ont apporté pour les dons de voyance de l'accusé des témoignages si stupéfiants sur des choses qu'on n'arrive pas à expliquer jusqu'à maintenant par les forces de la nature, qu'il est impossible de le qualifier de charlatan. »3

Alois Irlmaier est décrit par ceux qui l'ont connu, comme un brave paysan, catholique fervent, humble et réservé, voire naïf : « Ses amis disaient qu'il était si peu talentueux qu'il n'aurait jamais pu inventer ses visions. Son imagination était assez limitée. Il était tout sauf rusé. Mais il avait reçu un grand cadeau : c'était un sourcier qui trouvait infailliblement toutes les veines d'eau. »4.

Il meurt d'un cancer du foie en 1959 à l'âge de 65 ans. Il aurait prédit l'époque et les circonstances de sa mort. Ses dernières paroles auraient été : « Je suis heureux de partir maintenant parce que je ne veux pas faire l’expérience de ce que j'ai vu [de l’avenir - Ndt]. »

Accusations

Les prédictions d'Alois Irlmaier ont été étroitement surveillées dans les sphères gouvernementales allemandes. Il a été conclu que le « voyant de Freilassing » (comme on l’appelait), provoquait des troubles dans la population par ses prédictions. En mai 1950, une lettre est envoyée par le gouvernement de Haute-Bavière au bureau du district de Laufen, lettre qui spécifiait notamment qu' « une nervosité générale est générée par la prétendue clairvoyance du puisatier Irlmaier de Freilassing ». Jusqu'à sa mort en 1959, Irlmaier a été à la fois vénéré et vilipendé.

Le désir d'informations sur les prophéties d'Alois Irlmaier incite de nombreuses personnes à rechercher des preuves irréfutables de ses dons. Elles semblent exister : Aux Archives d'État de Munich, se trouve une série de documents officiels, accessibles au public, qui tendent à confirmer le don du voyant. De nombreux dossiers, dont un procès pour meurtre dans lequel Irlmaier a assisté en tant que témoin, documentent la crédibilité de ses visions.

Prédictions

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Alois Irlmaier aurait prédit les points d'impact des bombes, sauvant ainsi plusieurs fois des habitants. Il pouvait également localiser les personnes portées disparues durant la guerre (on estime à un million le nombre de soldats allemands et autrichiens portés disparus pendant la seconde guerre)5 et dire si elles étaient vivantes ou mortes, et comment elles avaient trouvé la mort2. Il aurait apporté son aide pour éclaircir certains crimes6. Il prédisait des accidents, voyait l'avenir des gens, ainsi que le présent de personnes loin de lui.

Il pouvait diagnostiquer chez les gens des problèmes de santé (anciens ou nouveaux, connus d’eux ou inconnus) sans les toucher, simplement en les observant7.

Il aurait vu en esprit les cartes bancaires, les smartphones et les drones, à une époque où ceux-ci n'existaient pas.

Ses visons des évènements futurs, qu'il réservait à sa seule sphère privée et qu'il refusait de rendre publiques, étaient toutes vérifiables et se sont réalisées à hauteur de 70 à 80 pour cent4.

L’auteur allemand Konrad Adlmaier s'est entretenu à plusieurs reprises avec Alois Irlmaier ; il a recueilli plusieurs de ses déclarations prophétiques qu'il a publiées du vivant d'Irlmaier, en 19508, sous la forme d'un livret qui se vendit à des milliers d'exemplaires dans les pays germanophones.

Évènements à venir

Irlmaier aurait eu notamment les visions suivantes9 :

une guerre civile en France (« la tour de fer [tour Eiffel] sera incendiée par ses propres habitants ») ;

une guerre civile et religieuse en Italie (massacre du clergé, fuite du pape à l'étranger) ;

une révolution sanglante en Russie ;

une forme de « Troisième Guerre mondiale » (bien que Irlmaier n'ait jamais utilisé ces termes là) qui arrivera inopinément après l’assassinat dans les Balkans d'un grand personnage, en même temps que de grands cataclysmes (raz de marée et tremblements de terre). La guerre sera précédée par une année d'abondantes récoltes de fruits et de céréales. La guerre sera brève et se terminera lorsque surviendront trois jours de ténèbres complètes sur toute la Terre au cours desquels beaucoup périront.

Il décrit également le temps de l'après-guerre : une ère de grande paix où, à la suite de la dépopulation, chacun pourra s'installer là où il le voudra et prendre autant de terres à cultiver qu'il le souhaitera car ce sera un retour au mode de vie de nos aïeux

 

 

Docu Allemand. ExtraitvUnsichtbares Land – auf den Spuren von Alois Irlmaier Trailer

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam